Recruter la baby-sitter idéale !

A chaque rentrée, vous vous posez les mêmes questions. Comment trouver la personne qui emmènera vos enfants à l'école ? Qui les gardera le mercredi ? Et surtout, comment allez-vous trouver un(e) baby-sitter digne de confiance ?
Voici quelques conseils pour recruter le baby-sitter idéal.

1. Qu'est ce que le baby-sitting ?
2. Recruter un baby-sitter
3. Le contrat de travail
4. Rémunération et congés payés
5. Les aides financières
6. Au pair

1. Qu’est ce que le baby-sitting ?


Un baby-sitter garde les enfants ponctuellement ou régulièrement au-delà des temps assurés par le mode de garde habituel ou par l’école pour les plus grands. Il fait le lien entre la sortie de l’école et le retour des parents, s’occupe des enfants le mercredi, les vacances scolaires ou en soirée. Un baby-sitter est un employé familial. La garde d’enfants au domicile des parents est assimilée à un “poste d’emploi à caractère familal” régi par la convention collective du “salarié du particulier employeur” à part entière.

2. Recruter un baby-sitter


> Passer par une agence
Les agenges recrutent généralement des personnes expérimentées, et la remplace, sous vingt-quatre heures au plus tard, lorsqu'elles s'absentent. Toutefois, ce service coûte cher, parfois jusqu'à 800 euros par an (selon votre situation).
Voici quelques agences implantées en Lorraine :
- Cartables et Trottinettes : www.cartables-et-trottinettes.fr
- Family Sphere : www.family-sphere.fr
- Sous Mon Toit : www.sousmontoit.fr

> Recruter soi-même
Vous pouvez déposer des annonces gratuitement sur Internet : dans la rubrique Petites-annonces (Jobs) de notre site ou sur le site Letudiant.fr.
Vous pouvez également consulter les profils de baby-sitters sur notre site.

Nos conseils :
Demandez des références et n'hésitez pas à appeler les parents concernés pour prendre des renseignements.
Si vous cherchez des étudiants, n'oubliez pas qu'ils ne connaîtront leur emploi du temps qu'en septembre ou octobre.

3. Le contrat de travail


L'emploi d'un baby-sitter relève de la convention collective nationale des salariés du particulier employeur. Le texte précise qu'il vous faut rédiger un contrat de travail et déclarer votre salarié, faute de quoi vous pouvez être poursuivi pour travail dissimulé.
Il n'est pas nécessaire, toutefois, de déclarer un salarié qui ne travaille pas plus de huit heures par semaine, s'il est payé par le biais du chèque emploi service universel (CESU). Attention, le Cesu que distribuent les banques n'est pas compatible avec les aides de la Caisse d'allocations familiales (CAF). Si vous avez besoin de conseils, vous pouvez adhérer à la Fédération des particuliers employeurs (Fepem.fr) : 80 euros par an seulement, mais le téléphone est surtaxé.
 
Pour en savoir plus sur le chèque emploi service universel (CESU), cliquez ici.

4. Rémunération et congés payés


> Le salaire

Le montant de la rémuneration est fixé entre vous et la personne qui garde votre (vos) enfant(s). Précisez également avec elle les modalités de paiement : mensuelle ou hebdomadaire. Le salaire minimum des gardes d'enfant a domicile est fixé par la convention collective nationale des salariés du particulier employeur, il ne peut pas être inférieur au smic (sauf abattement pour les moins de 18 ans). En fonction de l'ancienneté du salarié et de sa qualification, le salaire de votre garde d'enfant peut être majoré. Le smic horaires est actuellement de 9 euros brut et de 7,06 euros net selon l'INSEE. Mais mieux vous payez votre baby-sitter, plus vous aurez de chance de le fidéliser. Votre baby-sitter peut en effet partir du jour au lendemain sans risque de sanctions, aucun n'employeur n'allant jamais au tribunal des prud'hommes pour si peu.
 

Pour plus d'information sur les modalités d'application de la convention collective en général, adressez-vous a la Féderation Nationale des Particuliers Employeurs (FEPEM) ou cliquez ici.


> Les prestations en nature

Selon les dispositions que vous aurez retenues avec la garde d'enfant, elle pourra bénéficier de prestations en nature : nourriture, logement...
La valeur du repas est fixée à 4,25 euros et la valeur du logement est fixée à 65 euros.

> Les congés payés

Les congés sont rémunérés au moment où ils sont pris. L'indemnité de congés payés ne peut être inférieure :
- ni à 10% de la rémunération totale perçue par la garde d'enfant au cours de la période de référence (1er juin de l'année précédente au 31 mai de l'année en cours).
- ni à la rémunération totale qui serait due au moment du règlement de la rémunération pour un temps de travail égal à celui du congé.
 

Pour en savoir plus, consultez le site www.pajemploi.urssaf.fr

5. Les aides financières


Déclarer sa baby-sitter permet de toucher des aides de la CAF (complément de libre choix du mode de garde de la prestation d'accueil du jeune enfant). La CAF prend en charge une partie de la rémunération et 50% des cotisations sociales - dans la limite de 419 euros par mois, jusqu'au 3ème anniverstaire de l'enfant, puis de 210 euros par mois.
Déclarer sa baby-sitter permet aussi de bénéficier, l'année suivante, d'une réduction d'impôt égale à 50% des dépenses, dans la limite toutefois de 12 000 euros.

 

Pour en savoir plus sur la Prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) et le complément de libre choix du mode de garde, cliquez ici.
Pour connaître les démarches à effectuer pour bénéficier de la Paje, cliquez ici.
Pour effectuer une Simulation de Prestation d'Accueil du Jeune Enfant (Paje), cliquez ici.

6. Au pair

 
Le terme « au pair » se rapporte à un jeune homme ou une jeune fille étrangère, venant en France pour améliorer sa connaissance de notre langue en partageant la vie d’une famille. Contre quelques heures de garde d’enfants hebdomadaire, la personne placée au pair reçoit le gîte, le couvert et de l’argent de poche. Par abus de langage, il est souvent fait référence aux « jeunes filles » au pair, mais ce terme n’exclut en aucun cas les candidats de sexe masculin.

Le recrutement au pair se fait habituellement au mois d'avril.
Mieux vaut vous adresser à une agence affiliée à l'Union française des agences au pair (Ufaap) - bien qu'il faille compter environ 500 euros de frais de dossier. Elle s'occupera du recrutement de la jeune fille, mais aussi de son remplacement en cas de mésentente avec la famille.

Une personne au pair coûte environ 600 euros par mois. Il faut en effet la déclarer à l'Urssaf et payer des charges (environ 200 euros par mois) sur l'hébergement et la nourriture qu'on lui fournit. Il faut également payer son argent de poche (300 euros minimmum), ses frais de transport jusqu'à ses cours et sa police d'assurance. En échange, elle peut assurer cinq heures de travail par jour, six jours par semaine, ainsi que deux soirées hebdomadaires de baby-sitting.

Pour consulter le site l'Ufaap, cliquez ici.
Pour consulter la liste des agences affiliées à l'Ufaap, cliquez ici.
 






  connexion
  J'ai oublié mon mot de passe !

 

IJ YOUTUBE

Playlist 123 Bougez !
 






 






LES JEUNES ET L'ENGAGEMENT

Vous êtes jeunes, votre avis nous intéresse ! Quelles sont vos pratiques, besoins et attentes en matière d'information ?

mais aussi quels sont vos usages en termes de recherche d'information ?


Prenez 10 minutes pour répondre à cette enquête lancée par le Centre Régional Information Jeunesse.

 

Merci d'avance pour votre participation !

Accéder à l'enquête

LE CONSEIL REGIONAL DES JEUNES
LE CONSEIL NANCEIEN DE LA JEUNESSE
 

DÉCOUVREZ JEUN'EST !


DÉCOUVREZ LE SERVICE CIVIQUE !


 

DÉCOUVREZ LES PROMENEURS DU NET !


DÉCOUVREZ LA BOUSSOLE
DES JEUNES !


DÉCOUVREZ LES AIDES RÉGIONALES !

 

 
 

    NOS DOSSIERS

  ETUDIER
  MA VIE EN NUMERIQUE
  ME LOGER
  TRAVAILLER
  MON PROJET
  PARTIR...
  PAGES PRO
   
    

NOS FLUX RSS

 
  Actus + AJOUTER LE FIL Ajouter ce flux RSS à : RSS NETVIBES YAHOO
  Bons plans + AJOUTER LE FIL Ajouter ce flux RSS à : RSS NETVIBES YAHOO
 

 

 

QUI SOMMES NOUS ?

Jeunes en Lorraine
le portail du réseau
Information Jeunesse