En tant qu’auto entrepreneur, vous êtes considéré comme un chef d’entreprise et vous devez obligatoirement déclarer vos revenus professionnels. On peut alors se demander comment nous sommes imposés en tant que microentrepreneur : sur le chiffre d’affaires, sur les revenus ? Comment effectuer sa déclaration ? Quelles sont les pénalités en cas de manquement à cette obligation ?

C’est quoi la déclaration d’autoentrepreneur ?

Lorsque vous démarrez une activité en tant qu’indépendant, vous devez vous déclarer. En effet, il est interdit d’exercer une activité professionnelle sans formalité. L’inscription auto entrepreneur a lieu sur Internet. Par la suite, une fois que vous aurez votre numéro SIRET, vous devrez facturer vos prestations et déclarer vos revenus pour les impôts.

Les travailleurs indépendants doivent déclarer leurs revenus chaque année. Les autoentrepreneurs sont soumis à l’IR (impôt sur le revenu) mais ils doivent impérativement effectuer leur déclaration. Lors de la création de votre entreprise, vous devrez choisir un moyen de prélèvement : impôt à la source ou versement fiscal libératoire de l’impôt. Si vous choisissez le prélèvement à la source, vous n’êtes pas dispensé de déclaration.

La comptabilité des microentreprises est simplifiée, ce qui facilite la tâche, surtout si vous êtes jeune entrepreneur. Vous devez donc indiquer le montant total (hors taxes) de votre chiffre d’affaires annuel. Il faut également indiquer la nature de la prestation (vente, prestation de service commerciale, artisanale ou libérale). Il est important de noter qu’on indique le montant encaissé et non le montant facturé. Dans le cas où vous exercez des activités différentes, séparez bien la comptabilité car les abattements sont différents.

La déclaration d’auto entrepreneur correspond donc à votre chiffre d’affaires HT réalisé l’année précédente.

C'est quoi la déclaration d'autoentrepreneur ?

Comment déclarer son activité d’autoentrepreneur ?

Pour déclarer votre activité autoentrepreneur, vous devez obligatoirement ouvrir votre auto entreprise en ligne (depuis le 1er janvier 2016). Il suffit de fournir votre pièce d’identité ainsi que le formulaire P0 microentrepreneur. Lorsque votre dossier sera complet, il sera transmis au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) dont vous dépendez :

  • CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) pour les activités commerciales → infogreffe.fr
  • CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) pour les activités artisanales → cge-metiers.com
  • URSSAF pour les activités libérales → autoentrepreneur.urssaf.fr
  • Greffe du tribunal de commerce si vous êtes agent commercial → guichet-entreprises.fr

Pour déclarer les revenus issus de votre activité d’auto entrepreneur, il suffit de remplir le formulaire N° 2042-C-PRO et d’indiquer le montant de vos recettes brutes annuelles.

Est-ce obligatoire ?

Lorsque vous travaillez en tant qu’indépendant, vous êtes dans l’obligation de vous déclarer auprès de l’organisme qui vous concerne. En effet, si vous ne vous déclarez pas, vous travaillez « au noir » et toute activité lucrative non déclarée vous expose à des sanctions.

Est-ce obligatoire ?

Que risque-t-on si on ne le fait pas ?

Dans le cas où vous exercez une activité rémunératrice sans le déclarer, vous risquez une sanction fiscale. Vous serez donc soumis à des taxes dans l’immédiat, puis votre taux d’imposition sera majoré à 80 %. C’est pourquoi, si vous rendez des services contre une somme d’argent régulièrement, il est obligatoire de le déclarer, même si vous aidez des proches à faire le ménage, à créer un site internet, etc.

Bien sur, certaines activités occasionnelles sont tolérées (vide-grenier, vente d’objets sur les plateformes comme le Bon Coin, etc). Parfois, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un compte d’auto entrepreneur, surtout si vos revenus sont faibles. Vous pouvez simplement déclarer vos gains lors de vote déclaration d’impôts. Pour vous protéger, il est toutefois préférable d’ouvrir une micro entreprise, vous ne serez imposé que sur votre chiffre d’affaires, d’autant plus que les contrôles fiscaux ont été renforcés ces dernières années, notamment grâce aux réseaux sociaux.

Ouvrir une microentreprise est rapide et la création de ce statut ne coûte rien, c’est pourquoi il est plus prudent de devenir autoentrepreneur pour réaliser vos prestations de service ou des ventes.

> >

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here